COV201002: Une étude interventionnelle prospective, randomisée, pour évaluer l’efficacité des molécules anti-inflammatoires anakinra, tocilizumab et siltuximab chez les patients atteints par le COVID-19 en détresse repiratoire et choc cytokinique- COV-AID

Résumé (Anglais ou Néerlandais)

L’infection par le virus COVID-19 (coronavirus) peut s'accompagner, chez certaines personnes, d'une grave détresse respiratoire et d'une défaillance des poumons due aux lésions causées par le virus au niveau des alvéoles pulmonaires.
Mais les médecins et les chercheurs sont de plus en plus nombreux à penser que les infections graves à COVID-19 s'accompagnent aussi d'une réaction exagérée du système immunitaire. La réaction inflammatoire, dont le premier rôle est de neutraliser le virus, est alors si forte qu'elle endommage le poumon. Ces lésions pulmonaires sont dues à des substances produites lors de toute réaction inflammatoire, que l’on appelle des interleukines (ou cytokines), et qui sont également responsables de la fièvre et des sensations de malaise (avoir mal partout).
Des travaux de recherches récents ont montré que ce sont plus précisément cles interleukines 1 et 6 qui sont produites en trop grandes quantités chez les patients atteints par le COVID-19.
Or certains médicaments utilisés depuis un certain temps longtemps dans la polyarthrite rhumatoïde, une maladie inflammatoire des articulations, sont capables de bloquer l’action de ces interleukines (comme le Roactemra® pour l’interleukine 6 et le Kineret® pour l’interleukine 1). Un autre médicament bloquant l’interleukine 6 est le Siltuximab (Sylvant®)L'objectif de cette étude est de déterminer si une injection unique de Siltuximab (Sylvant®) ou de Tocilizumab (Roactemra®), en association ou non avec une injection sous-cutanée quotidienne d'Anakinra (Kineret®), permet d’améliorer l'état des patients atteints par le COVID-19 et souffrant de détresse respiratoire aiguë. L'étude évaluera l’efficacité et la sécurité de ces médicaments, et tentera de comprendre leurs mécanismes d'action.

 

Trial Description
Title Une étude interventionnelle prospective, randomisée, pour évaluer l’efficacité des molécules anti-inflammatoires anakinra, tocilizumab et siltuximab chez les patients atteints par le COVID-19 en détresse repiratoire et choc cytokinique (COV-AID)

Participants (P)

Hospitalised adult patients with COVID-19 infection and acute hypoxia
Presence of hypoxia defined as ratio PaO2/FiO2 below 350 and signs of systemic cytokine release syndrome characterized by high serum ferritin, or high LDH or deep lymphopenia
Patients who have not been on mechanical ventilation for more than 24h before randomisation.

Intervention (I)

SoC + Anakinra (Group B)
SoC + Siltuximab (Group C)
SoC + Siltuximab + Anakinra (Group D)
SoC + Tocilizumab (Group E)
SoC + Tocilizumab + Anakinra (Group F)

Control (C)

Standard of Care (SOC) – (Group A)

Outcome (O)

Study if blockade of IL-6 +/- IL-1 to block the cytokine storm and acute lung injury in comparison with usual care reduces time to clinical improvement as defined by an increase of more than 2 on the 6 point ordinal scale or discharge from the hospital

Trial Design

2 by 2 factorial design
Prospective, multi-centre randomized, open label study

Sample Size

342 patients randomised

Trial duration

 13 months

Budget

€ 2.43 million

Status

Open to recruitment

 

Trial team

Sponsor

UZ Gent

Chief Investigator

Prof. Dr. Bart Lambrecht

 

Participating Investigators & sites

UZ Gent: Prof. Dr. Bart Lambrecht
UZ Brussel: Prof Dr Manu Malbrain
UZA : Dr. Sebastien Anguille
Erasme: Prof. Dr. Maya HITES
UCL St Luc: Prof Cyr Jean Yombi
AZ ST Jan Brugge: Dr Stefaan Vandecasteele
St Pierre University Hospital Brussels: Dr Nicolas Dauby
ZOL Genk : Prof Dr Dieter  Mesotten
Jessa Hasselt,
CHU Liège : Dr Olivier Malaise

External Partners

NAP

Documents
Protocol  
Report

Q2 2021

Publication

 

References

Clinicaltrials.gov: NCT04330638

Webpage: